saison 1 épisode 5

 


Désire-moi, Aime-moi...


L'amour est l'un des sentiments les plus mystérieux. Il peut tomber sur n'importe qui, nous faire faire n'importe quoi. Même si ce sentiment est dû aux hormones que produit notre cerveau, nous n'avons aucun pouvoir sur ce que nous faisons.

Qui dit mois d'octobre, dit vacance. Il était 16H00. Hélène avait terminé les cours. Assise sur l’un des nombreux bancs, elle profitait du soleil. Il faisait beau depuis trois jours, et, d’après la météo, ça n’allait pas durer.
Allongée, seule, elle pensait. Elle n’avait rien d’autre à faire. Elle avait terminé tous ses devoirs, et n’avait vraiment aucune envie de rentrer chez elle. Les yeux fermés, elle vit le soleil s’assombrir. En fait, c’était l’ombre de Guillaume. Elle se mit à sourire, heureuse que quelqu’un vienne lui parler.

Hélène :
- Salut !

Guillaume :
- Salut.

Hélène se redressa, laissant une place pour que Guillaume puisse s’asseoir.

Guillaume :
- Charles ne te parle toujours pas ?

Hélène :
- Non, en même temps, c’était prévisible.

Guillaume :
- Sinon, c’est quand que tu nous le présente ? Ce n’est pas parce que Charles ne l’aime pas que nous ne voulons pas le voir.

Hélène était prise de court. Elle ne pensait pas que Guillaume, s’intéressait à ce point à elle. Elle ne pensait pas qu’il se serait souvenu de leur conversation. Que pouvait-elle lui répondre, il fallait qu’elle se dépêche.

Hélène :
- Et bien, nous ne sortons pas ensemble…

Guillaume :
- Oh !

Guillaume, à son tour, se sentit gêné. Il décida donc de changer de sujet.

Guillaume :
- Ca te dit qu’on sorte ce soir ?

L’amour nous fait perdre la tête et, bien souvent, nous prenons nos désirs pour la réalité.


Alexia, elle aussi assise sur un banc, attendait le retour de Guillaume. Le soleil brillait tellement aujourd’hui qu’elle avait sortit ses lunettes de soleil et se les était mise sur le nez. Tout comme Hélène, elle ferma les yeux et pensa. Cela faisait plus d’une semaine que Guillaume lui avait parlé de son passé et, elle y pensait encore.

Guillaume :
- Ca y est, je lui ai demandé…

Alexia sursauta. Elle ne l’avait pas entendu arriver. Il s’assit près d’elle et posa sa main sur l’une de ses jambes.

Alexia :
- J’ai demandé à Pauline, elle aussi est d’accord, elle arrivera vers 21H00 avec Daniel…

Guillaume regarda Alexia. Une chose la perturbait, et il savait ce que c’était. Il se mit à caresser le dos d’Alexia et l’embrassa dans le cou.

Guillaume :
- Tu y pense encore…

Alexia :
- Bien sûr, il me faudra du temps pour ne plus y penser.

Guillaume se sentit honteux. A cause de lui, elle se sentait mal mais, il ne voulait pas lui cacher ce qu’il avait fait, qui il avait été. Il l’embrassa encore une fois.

Guillaume :
- Je te ramène ?

Alexia accepta d’un signe de tête. Guillaume prit son sac, ainsi que celui de son amie. Ensembles, ils se dirigèrent vers la sortie. Guillaume sortit son blackberry et composa un numéro.

Guillaume :
- Victor, nous sommes sortit…

***

Charles, contrairement aux autres, avait préféré rentrer directement après avoir terminé les cours. Assit à la table du salon, il avait sortit son ordinateur portable. Sa mère était assise face à lui, lisant un magazine féminin avec une tasse de thé.
Alors qu'il n'y avait aucun bruit dans la pièce, la porte d'entrée s'ouvrit et laissa entrer des éclats de rire. Charles ne réagit pas. Par contre, Rose, referma son magazine et se tourna en direction des deux personnes qui entraient. C'était Pauline et Daniel.
Rose se leva et s'approcha des deux jeunes adolescents, un immense sourire accroché aux lèvres.

Rose :
- Tu dois être Daniel… Enchanté.

Daniel :
- Moi de même Madame Jeif.

La mère de Pauline resta entre les deux adolescents.

Rose :
- Vous voulez une tasse de thé ?

Puis, elle se dirigea vers la cuisine, sans même attendre qu’ils ne lui répondent. Alors que Pauline comptait monter dans sa chambre en compagnie de son copain, se dernier s’avança dans le salon, elle n’eu donc pas vraiment le choix et le suivit.
Sa mère, revint enfin, deux tasses de thé en mains. Elle les déposa sur la table. Pauline se précipita donc pour que se soit elle, et non Daniel, au côté de Charles.
Daniel prit la tasse et la porta à ses lèvres.

Daniel :
- Il est très bon Madame Jeif.

Rose :
- Oh voyons, appelle-moi Rose.

Pauline ne comprenait pas le comportement de sa mère. Jamais elle ne l’avait vue comme ça. Etait-ce parce que c’était son premier petit copain ?

Rose :
- Alors, ça dure depuis combien de temps vous deux ?

Pauline :
- Maman !

Daniel :
- Et bien, ça va bientôt faire un mois.

Charles, qui était toujours devant son ordinateur lança un regard à Daniel.
Pauline était perdue. Entre sa mère qui allait vouloir tout savoir, et Daniel qui allait probablement répondre à toutes ses questions…

Rose :
- Et vous… vous l’êtes déjà fait ?

Pauline :
- MAMAN !

Charles ferma son ordinateur et se leva de table pour aller dans sa chambre. Il ne voulait pas en savoir plus. Pauline allait faire la même chose quand sa mère lui dit froidement de se rasseoir, ce qu’elle fit. Daniel cette fois était un peu perdu. La mère de Pauline qui, au début, paraissait extrêmement sympa, changea totalement. Tout en chuchotant, avec son air le plus sérieux possible, elle s’adressa aux deux jeunes.

Rose :
- Je sais que Charles est loin d’accepter votre relation, mais ne vous occupez pas de lui. Ma chérie, s’il te créer le moindre embêtement, sache que je suis là.

Pauline ne comprit pas pourquoi elle lui disait ça.

Pauline :
- Comment ça tu sais ?

Rose se redressa, déjà fier de ce qu’elle allait lui répondre.

Rose :
- Et bien, sache que, contrairement à ce que nous vous faisons croire, nous savons tout. Les relations de Charles, ce qu’il a fait… enfin bref, tout.

Pauline et Daniel se regardaient. Surprit l’un comme l’autre de cette révélation.

***

Hélène n'avait nullement l'intention de retourner chez elle. Cela faisait plus d'une semaine qu'elle n'adressait plus la parole à sa mère. Et elle savait que si elle rentrait, sa mère n'accepterait pas qu'elle ressorte. Comme elle le faisait donc depuis quelque temps, elle décida d’aller voir Leonard et, encore une fois, ils jouaient eu jeu de petits chevaux.

Leonard :
- Pourquoi tu viens tous les jours maintenant ?

Hélène :
- Je me suis disputé avec maman…

Leonard posa sa tête sur l’épaule de sa sœur. Même si ça lui faisait plaisir qu’elle vienne plus souvent le voir, il n’aimait pas le fait qu’elle ne parle plus à leur mère.

Leonard :
- A cause de moi ?

Hélène le serra un peu plus fort contre elle.

Hélène :
- Non, ne t’inquiète pas, ce n’est pas à cause de toi.

***

Guillaume, pendant ce temps, étaient allongés, sur le lit de sa copine. Elle avait à tout prix voulut se changer. Evidemment, il pensait que ça ne servaient à rien, après tout, ils n’allaient qu’en boite. Avec les lumières et tout ce qui ya avait, peu importe ce qu’elle pouvait mettre. Lorsqu’Alexia revint de la salle de bain, vêtue d’un jean plutôt moulant, d’une ravissante chemise blanche et ses superbes cheveux blond détachés, Guillaume ne su quoi dire et resta la bouche grande ouverte.

Alexia :
- Alors ?

Guillaume :
- Tu es magnifique.

Alexia s’approcha de son copain. Ce dernier l’attira vers elle et s’allongea sur le lit. Ils tournèrent et le jeune homme se retrouva sur sa copine. Il l’embrassa tendrement. Alexia glissa doucement sa main sous le tee-shirt de Guillaume. Le jeune homme stoppa le baiser et regarda Alexia. Il retira la main de sa copine et se rassit à ses côté.

Alexia :
- Je suis désolé.

Elle l’embrassa dans le cou et posa sa tête sur l’épaule de Guillaume.

Guillaume :
- Non, ne t’inquiète pas, ce n’est pas de ta faute.

Alexia :
- Si, tu m’avais prévenu.

Alexia se leva et tandis la main à Guillaume.

Alexia :
- Allez, viens, ma mère à préparer du café.

Guillaume la regarda. Il décida de se lever, après tout, il n’allait pas rester tout seul dans la chambre.

Guillaume :
- Tu sais que je ne bois pas de café.

Alexia :
- C’est pour ça que je lui ai dit de préparer un chocolat chaud en même temps.

Ensemble, les deux jeunes adolescents sortirent de la chambre et se dirigèrent vers le salon.
Dans le salon les attendaient là mère d’Alexia. Sa mère, Hellen, était une femme qui avait la quarantaine, mais ne semblait pas les faire. Elle avait une silhouette magnifique, avait de long cheveux blond et, Guillaume l’avait toujours vu en train de sourire.
Hellen avait déjà servit deux tasses qu’elle avait posé d’un côté de la table. Elle retourna dans la cuisine, y resta quelques secondes puis, revint auprès des deux adolescents, une troisième tasse à la main.

Hellen :
- Alors, vous avez prévu quoi pour ce soir ?

Hellen prit place sur l’une des chaises et, les deux jeunes firent de même.

Alexia :
- Et bien, nous avons prévus d’aller en boite.

Alexia attendit la réponse de sa mère, bien qu’elle n’ait pas vraiment posé de question. Cependant, elle savait que sa mère serait contre, mais elle n’avait pas vraiment l’habitude de lui mentir.

Hellen :
- Ils ne vous laisseront pas rentrer, pas sans un adulte.

Alexia :
- Et bien, comme nous sommes la veille des premières vacances, ils autorisent les mineurs de plus de 15 ans à rentrer… Mais nous n’auront pas le droit de boire.

Alexia s’empressa de terminer sa phrase. Alors que Guillaume porta sa tasse à ses lèvres, Alexia attendait la réponse de a mère.
Sa mère, elle aussi, bu une gorgée de café tout en réfléchissant.

Hellen :
- Je vous fais confiance, je ne veux pas qu’il y ait le moindre accident.

Alexia :
- Ne t’inquiète pas... Merci

Alexia se mit à sourire. Sous la table, elle tenait la main de Guillaume, heureuse que sa mère les ai laissé sortir.

***

Pauline et Daniels étaient en train de se préparer, tout les deux, dans la chambre de la jeune adolescente, dos à dos. Daniel retira son tee-shirt et pauline, sa chemise.

Daniel :
- C’est étonnant que ta mère soit au courant des agissements de Charles.

Pauline :
- Lui qui pensait être discret…

Pauline se retourna subitement, elle venait de penser quelque chose. Elle lui tapa sur l’épaule pour qu’il se retourne.

Pauline :
- Franchement, si ma mère sais ce que fait Charles… Elle sait surement ce que j’ai déjà fait…

Daniel la regarda. Sa respiration changea, celle de Pauline aussi, ils venaient de penser à la même chose.

Daniel :
- Tu n’aurais pas du me demander de me retourner…

Pauline :
- Je sais, je n’ai pas réfléchit…

Les deux adolescents, en même temps, s’embrassèrent. Lui torse nu, elle en sous vêtements, ils n’avaient pas pu résister. Daniel se laissa tomber sur le lit tout en attirant Pauline avec lui.
Pauline se mit à califourchon sur le jeune homme et commença à lui retirer sa ceinture.

***

Hélène rentra enfin chez elle. Sa mère était encore une fois assise à la table. Mais cette fois ci, elle lisait un magazine, tout un buvant un jus de légume. Hélène prit soin de refermer la porte discrètement et monta dans sa chambre. Une fois en haut, elle retira sa robe.
Maintenant en sous-vêtement, elle partit en direction de son armoire pour voir quelle robe elle pouvait mettre. Après avoir passé une bonne dizaine de robe de soirée, elle opta pour une robe D&G de couleur or avec une ceinture noir. Après avoir mit les sous-vêtements adéquates, elle enfila sa robe qui lui arriva aux genoux. Elle se regarda rapidement dans le miroir. Elle prit un sac de couleur or lui aussi, ainsi que des chaussures. Elle ne voulait pas s’embêter à se coiffer, les cheveux détacher faisait moins plus classes. Et puis, elle voulait surtout sortir le plus rapidement de cette maison.
Elle était enfin prête. C’était la première fois qu’elle choisissait une tenue aussi rapidement.
Une fois les escaliers descendu, elle s’approcha de la porte, l’ouvrit le plus discrètement possible et sortit. Sa mère, toujours assise a lire son magazine essuya une larme qui coula sur sa joue.

Hélène, une fois dehors, monta à l’arrière de la voiture qui stationnait juste devant chez elle.

Hélène :
- Nous pouvons y aller.

Chauffeur :
- Vous êtes ravissante Mademoiselle Joyce.

Hélène se mit à sourire. Elle avait hâte de rejoindre Guillaume. La voiture démarra dans le silence le plus total.
Durant le trajet, Hélène ne pensa à rien. Enfin, elle ne pensa à rien d’autre à Guillaume. Ca lui faisait du bien de penser à quelqu’un d’autre qu’à sa mère, ou a son frère.
Le quart d’heure qui séparait sa maison de la boite passa plutôt rapidement. Une fois arrivé, elle ouvrit la porte et sortit.

Hélène :
- Je vous appellerai quand je partirai.

La voiture démarra de nouveau et partit, laissant Hélène seule. Il y avait déjà beaucoup de monde et, elle essaya de trouver Guillaume, en vain. Elle décida d’attendre devant la porte, peut-être n’était-il pas encore arrivé.
Après dix bonnes minutes d’attentes, elle vit enfin Guillaume arriver, accompagné d’Alexia. Sur le coup, Hélène fut extrêmement déçu. Elle pensait qu’il n’y aurai qu’elle et le jeune homme.

Guillaume :
- Salut.

Hélène :
- Salut.

Hélène se sentit mal à l’aise. Cependant, ni Guillaume, ni Alexia ne semblait l’avoir remarqué.

Alexia :
- Tu es magnifique dans cette robe.

Hélène :
- Merci… mais je me suis préparé vite fait.

Guillaume s’approcha de la porte d’entrée, fit la queue durant trois petites minutes et paya trois places. Pauline et Daniel les avaient prévenus de leur retard, ils n’allaient donc pas rester une demi-heure à l’extérieur alors qu’ils pouvaient aller s’amuser à l’intérieur.
Lorsqu’il revint auprès des deux jeunes femmes, il leur donna leur billet. Ni l’une ni l’autre n’avait parlé durant son absence.

Guillaume :
- Bon, et bien nous pouvons rentrer.

Tout les trois entrèrent dans le grand bâtiment. Une fois à l’intérieur, ce n’était plus la même ambiance. Il faisait beaucoup plus sombre malgré les lumières qui tournoyaient dans tout les sens. La musique était au maximum et le piste de dance pleine à craquer. Les trois adolescents essayaient d’avancer le plus rapidement possible. Le mieux était de trouver une table avant d’aller danser. Guillaume vit une table ronde. Il prit Alexia par la main et se dépêcha d’y aller.
Une fois arrivé, Ils s’assirent, tout les trois, sur les banquettes.
Guillaume se proposa pour aller chercher à boire. Il se mit donc à crier, pour réussir à se faire entendre à travers tout ce vacarme.

Guillaume :
- VOUS VOULEZ QUOI ?

Alexia :
- ESSAYE DE M’AVOIR UNE DESPE.

Hélène :
- JE CROYAIS QU’ILS NE SERVAIENT PAS D’ALCOOL AUX MINEUR !

Guillaume :
- T’INQUIETE PAS, J’AI CE QU’IL FAUT…

Hélène :
- ALORS PRENDS-MOI UNE TEQUILA S’IL TE PLAIT.

Guillaume se leva. Il se dirigea vers le bar et commanda trois tequilas, et trois despe. Autant prévoir pour après. Le barman lui demanda sa carte d’identité. Guillaume sortit la carte qu’il c’était fait falsifié et sur laquelle il avait 18 ans depuis trois semaines.
On lui servit donc ce qu’il avait commandé. Il prit un plateau pour pouvoir tout prendre d’un coup et, commença à traverser la piste de dance.
Après avoir faillit tomber plusieurs fois, il réussit enfin à arriver à la table, sans rien avoir renversé.

Guillaume :
- JE NOUS AI PRIT TROIS DE CHAQUE.

Guillaume distribua un verre de tequila à Hélène, un à Alexia et se garda le troisième.

Hélène :
- A TROIS…

Hélène, Alexia, Guillaume :
- TROIS.

***

Pauline et Daniel venait de terminer ce qu’ils avaient commencés. Daniel enfila la chemise qu’il avait prévu de mettre et Pauline, enfila sa robe. Une robe bleue ciel lui arrivant au dessus des genoux.

Pauline :
- Déjà 22H00. On est en retard, j’avais dit à Alexia 21H30.

Daniel :
- Et bien, le temps passe plus vite quand on s’amuse.

Il se mit à rire. Il avait enfin terminé de s’habiller. Il se retourna, Pauline aussi venait de finir. Elle enfila ses chaussure, prit un de ses sac et sortit de la chambre, suivit de son copain. Ensemble, ils descendirent les escaliers et, avant de partir, Pauline prévenu sa mère, rapidement, qu’ils partaient.

Pauline :
- On sort maman.

Rose :
- Pauline !

Rose n’eu pas le temps de terminer sa phrase, sa fille était déjà sortie.
Pauline s’avança jusqu’à la voiture garé devant leur maison et monta à l’arrière avec Daniel.

Chauffeur :
- Vous êtes en retard mademoiselle.

Pauline :
- Je sais, dépêchez vous s’il vous plaît.

La voiture démarra au quart de tour, respectant à peine les limites de vitesses. A l’arrière, Paulin et Daniel étaient silencieux, mais se lançaient des regards et se mettaient à rire.
Une fois arrivé, les deux adolescents descendirent de la voiture et se dirigèrent vers l’entrée de la boite. Après avoir payés leurs places, ils entrèrent à leur tour dans la boite. L’ambiance était toujours la même. La piste était pleine, la musique toujours à fond. Pauline se demanda comment ils pouvaient retrouver Guillaume, Hélène et Alexia avec tout ce monde.
Daniel pointa du doigt une table au fond de la boite. Pauline reconnu Alexia.

Une fois arrivé à leur table, Pauline remarqua qu’ils ne les avaient pas attendus pour boire. Il y avait plus d’une vingtaine de verre de tequila et six bouteilles de bière. Les trois adolescents étaient morts de rire, totalement saoul. Guillaume se leva, avec un peu de mal. Il posa sa main sur l’épaule de Daniel et lui murmura quelque chose dans l’oreille.

Guillaume :
- Je vais vous chercher a boire.

Puis, le jeune homme s’avança en direction du bar, en faisant un pas en avant, deux pas à droite, et ce, tout le long.
Hélène se leva précipitamment. Elle se leva tellement vite qu’elle faillit tomber sur la table si Pauline ne l’avait pas rattrapée. Elle aussi se dirigea vers le bar, rejoignant guillaume.

Pauline :
- C’est la première fois que je te vois comme ça Alexia.

Pauline eu un petit rire. Après tout, il fallait bien être bourré un jour. Alexia se mit à rire encore une fois.

Alexia :
- Ohh, elle est belle ta robe, on dirait un ciel d’été.

Pauline se mit à rire une nouvelle fois et la remercia. Alexia posa ses coudes sur la table, essayant de ne pas faire tomber de verres.

Alexia :
- Ohh Daniel, tu sais que tu es beau… je trouve que vous faites un très beau couple tout les deux ensemble.

Découvrez la playlist episode 5 saison 1 avec AaRON



Guillaume attendait au bar, il n’avait pas encore commandé les boissons. Il s’était assit sr une chaise et attendait que le barman vienne le voir.
Hélène arriva à son tour. Elle s’assit sur la chaise à côté du jeune homme.

Hélène :
- Je suis venu t’aider à porter un verre…

Les deux adolescents se mirent à rire. Hélène posa sa main sur la cuisse de Guillaume. Elle s’approcha doucement de lui et l’embrassa. Guillaume ne la repoussa pas et continua le baiser. Guillaume se leva, prit la main d’Hélène et ensembles, ils partirent dans un coin. Ils arrivèrent jusqu’au toilettes des femmes. Hélène poussa Guillaume contre un mur et se mit à l’embrasser encore une fois.
Le jeune homme passa sa main dans la longue chevelure de la jeune femme. Il la serra encore un peu plus fort contre lui.
Hélène retira le tee-shirt de Guillaume. Elle posa sa main sur le corps musclé du jeune homme. Ils continuaient de s’embrasser. Hélène ouvrit le pantalon de Guillaume et passa sa jambe autour de lui.
Alors que Guillaume allait retirer la robe de la jeune femme, la porte s’ouvrit. Ils s’arrêtèrent et, furent surpris de voir Pauline, accompagné d’Alexia.
Les quatre adolescents ne bougeaient plus. Ils se regardaient tout à tour. Pauline décida de briser le silence, n’en revenant toujours pas de ce qu’elle voyait.

Pauline :
- Alexia ne se sentait pas bien.

***

Alexia, toujours titubant, fonça en direction de leur table. Daniel, qui attendait sagement qu’ils ne reviennent, vit Alexia prendre son sac et partir aussi vite qu’elle le pouvait. Daniel la suivit et l’aida à sortir de la boite.

Daniel :
- Ca ne va pas ?

Alexia :
- Je dois rentrer chez moi.

Ils arrivèrent dehors. Alexia se demanda comment elle pouvait rentrer chez elle. Daniel lui, ne comprenait pas ce qui se passait, pourquoi voulait-elle partir, sans Guillaume ?

Daniel :
- Tu veux que je t’appelle un taxi ?

Alexia :
- Non… je… je n’avais pas le droit de boire, j’avais promit à ma mère.

Daniel :
- Attend Guillaume alors, tu vas dormir chez lui.

Alexia :
 - Je ne veux plus le revoir.

Daniel ne savait pas quoi faire, vivement que Pauline revienne.

Alexia :
- Je peux dormir chez toi ? S’il te plaît…

Alexia tomba. Daniel la rattrapa de justesse. Elle n’arrivait plus à tenir debout. Alors qu’elle faisait tout son possible pour se relever, elle vit Guillaume arriver.

Alexia :
- VA T-EN !

Guillaume s’arrêta. Il ne savait plus quoi faire. Pauline, qui était à côté de lui regarda Daniel. Ils ne savaient pas comment gérer cette situation. Toutes les personnes qui se trouvaient dehors les regardaient. Alexia était assise par terre, Daniel, à côté d’elle. Guillaume se tenait debout, aidé par Pauline.
Alexia fut, soudainement, heureuse. Elle tendit les bras vers une personne qui sortait de la boite.

Alexia :
- S’il te plaît, aide-moi.

Charles, qui venait de sortir de la boite s’approcha d’Alexia. Sans regarder ni Guillaume, ni Daniel, Ni se sœur, il passa ses bras autour de la jeune femme et la souleva. La voiture qu’il avait appelée arriva. Il se dirigea vers elle et déposa Alexia à l’arrière. Lui monta sur à la place du mort. Avant que la voiture ne démarre, il lança un regard noir à sa sœur.
Une fois Alexia et Charles parties, Guillaume tomba sur ses genoux. Hélène arriva derrière tout ce petit monde, elle arriva juste à temps pour entendre les dernières paroles que Guillaume sortit cette nuit là.

Guillaume :
- Qu’est-ce que j’ai fait…

 

Ecris par Tom                   

 


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Kea 19/09/2010

WAAAAAW trop bien l'histoire
perso, j'adore tout ce qui est "adultère pas erreur" allons nous dire.
le déroulement de l'histoire est superbe. Tu es vrmnt doué pour écrire. mais cette série serait mieux en film qu'en texte, je trouve.
coté style - parfait (ou presque ^^). sauf qu'il reste toujours un problème (qui est le plus compliqué dans l'écrit je pense) c'est que parfois on a du mal à lire ton histoire. on se perd dans une phrase, tout les personnages se mélangent un peu et on sait plus vrmnt qui a fait quoi (exépté guillaume et alexia car eux, ils sont les personnages principaux même s'il va arriver d'autres histoires aux restant des personnages, c'est pas la venue de guillaume que tout à commencé. alexia, quand à elle, se perdra aussi sur le second plan si guillaume la quitte).
donc voilà mon avis ^^

mais je crois pas que je pourais t'être d'une grande aide pour la suite, car ce n'est pas vrmnt le genre dans lequel j'écris et ça va gacher un peu le tout. mais je suis tjrs là si tu as besoin d'avis ou d'idées ^^

sur ce, en attente du prochain épisode, je te souhaite une bonne continuation et tiens à répeter que c'est vrmnt pas mal ce que tu écris =)

bzx

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site